Dans sa dernière interview, Péril! hébergerMaïm Bialikpartage avec les fans plus de détails sur leChampionnat national collégial. En comparant l'événement à March Madness, elle dit que le gagnant de la première place remportera beaucoup de pâte.

36 étudiants universitaires seront en compétition pour le grand prix de 250 000 $. Les gagnants des deuxième, troisième et quatrième places recevront également de l'argent. Le deuxième concurrent gagnera 100 000 $, le troisième remportera 50 000 $ et le quatrième remportera 35 000 $.

Comment fonctionnera le concours ? Le Péril! Le championnat national des collèges s'étalera sur neuf épisodes d'une heure. Chaque épisode contiendra deux jeux. Les douze vainqueurs des six premiers matchs se qualifieront pour les demi-finales. Trois des quatre vainqueurs des demi-finales passeront ensuite à la ronde finale du championnat.



Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par ABC (@abcnetwork)

Mayim Bialik est enthousiasmé par les catégories de ce jeu. Dans son entretien avec Divertissement hebdomadaire , elle donne quelques indices aux téléspectateurs.

Je ne peux pas en révéler une tonne, mais les catégories sont… Je ne veux pas dire plus adaptées à l'âge, mais il y a des choses spécifiquement sur l'époque et la génération [des candidats], ce qui était amusant, dit-elle. Et le fait est que je suis normalement impressionné par l'un de nos concurrents, donc avoir des gens aussi jeunes avec des cerveaux comme eux était juste un tout autre niveau de Péril bonté.

Championnat national des collèges « Jeopardy ! » affecté par COVID

La pandémie de coronavirus change la façon dont les jeux télévisés sont filmés. Le public des studios en direct est limité et les interactions entre les candidats ne sont plus comme avant. Cependant,Maïm Bialikdit que ces candidats universitaires gardent l'expérience fraîche.

Techniquement parlant, c'est à peu près le même format, mais pour ceux [concurrents] qui ont avancé, j'ai appris à les connaître un peu plus, ce qui était cool, dit-elle. Je passe toujours un bon moment [dans la série], mais c'était vraiment spécial de pouvoir interagir avec eux pendant les pauses. Je pense qu'un jour, nous avons dû attendre quelque chose de technique, et nous avons fait un petit Q&A, où je les ai laissés me poser des questions. C'était un peu comme être au camp d'été.

Elle poursuit en parlant de la camaraderie entre les concurrents.

Je veux dire, évidemment, à cause de COVID, l'interaction était encore un peu difficile, mais leur camaraderie les uns avec les autres est très différente de celle que nous voyons chez nos concurrents adultes, pour ainsi dire. Ce n'est pas que nos concurrents adultes n'ont pas une bonne camaraderie, mais il y a quelque chose de vraiment gentil à propos des jeunes qui traînent ensemble tout en ayant cette compétition qui se sentait différente. J'ai pu les voir socialiser comme le font mes adolescents.

Le péril ! Le championnat national des collèges commence ce soir à 20 h. ET sur ABC. Ne le manquez pas !

Choix De L'Éditeur