En ce qui concerne les performances en direct, Jamey Johnson ne manque pas de matériel à partir duquel s'appuyer. Depuis qu'il a fait irruption sur la scène en 2005, Johnson a constamment sorti de la musique avec un accueil positif de la part des critiques. À n'importe quel spectacle donné, chaque chanson jouée par Jamey Johnson a probablement trouvé sa place dans les charts à un moment donné. Cependant, il ne s'éloigne pas des couvertures traditionnelles pour plaire à la foule.

Par exemple, lors d'un concert classique en 2014, Jamey Johnson a sorti une reprise absolument époustouflante deune chanson de Keith Whitley. Sa couverture Don't Close Your Eyes a immédiatement conquis la foule. Bien que Johnson ait généralement des performances énergétiques assez élevées, il s'est assuré d'honorer le style de Whitley. Il a décidé de le jouer sans fioritures supplémentaires pour le garder dans le style traditionnel de Whitley.

https://www.youtube.com/watch?v=gBFI9k74fGA&feature=youtu.be Impossible de charger la vidéo, car JavaScript est désactivé : Jamey Johnson - Ne fermez pas vos yeux en direct (https://www.youtube.com/watch?v=gBFI9k74fGA&feature=youtu.be)

La couverture charmante et respectueuse de Jamey Johnson de Don't Close Your Eyes a séduit la foule en 2014. Le rendu ressemblait au son de l'enregistrement de Kieth Whitley . Johnson s'est assuré que la même instrumentation était la même ou du moins similaire afin qu'il puisse évoquer les mêmes émotions.



Jamey Johnson a fait irruption sur la scène country avec son style country néotraditionnel. Alors que le pays moderne a divulgué plus de pop et de croisements, Johnson s'engage envers les racines honkey tonk. Dès son premier album, Le dollar , il a continué à captiver son public avec des chansons classiques instantanées.

Jamey Johnson couvre les classiques

Malgré son catalogue débordant de hits, Jamey Johnson ne manque jamais de mettre en place des reprises classiques. Comme sa reprise de Don’t Close Your Eyes de Keith Whitley, Johnson a également couvertToujours faire le temps de George Jonesen 2011. Semblable à sa couverture de Whitley, Johnson déshabille son instrumentation. Dans sa performance de Still Doin' Time, Jamey Johnson a accompagné sa voix avec seulement deux guitares.

Cette interprétation acoustique de la chanson classique de George Jones a bien atterri devant une foule de soldats américains à Fort Arifjan au Koweït. Bien que ces deux performances soient restées fidèles aux intentions originales de leurs artistes, elles sont également restées fortement dans la voie de Jamey Johnson. Il s'est fait un nom de la même manière que des artistes comme George Strait. Il se consacre, ainsi que sa musique, aux racines traditionnelles de la country honkey tonk dont dérive la pop-country moderne.

Choix De L'Éditeur