Suite à la nouvelle que le quart-arrière des Green Bay PackersAaron Rodgersn'a pas révélé qu'il n'était pas vacciné contre le COVID-19 et qu'il a maintenant le virus, l'ancien quart-arrière des Steelers de PittsburghTerry Bradshawavait quelques mots de choix à dire sur les récentes décisions de santé du footballeur.

Lors de son commentaire sur FOX NFL dimanche, Bradshaw a déchiré Aaron Rodgers pour avoir omis de divulguer son statut de vaccination COVID-19 et sa décision de prendre de l'ivermectine. Cela aurait été bien s'il était venu à l'Académie navale et avait appris à être honnête, déclare Bradshaw. J'ai appris à ne pas mentir. Parce que c'est ce que tu as fait, Aaron. Tu as menti à tout le monde.

Bradshaw a également déclaré que ce qu'Aaron Rodgers faisait, c'était de prendre des choses qui l'auraient empêché de contracter le COVID. Mais cela ne l'a pas empêché d'attraper le virus après tout. L'ivermectine est un vermifuge pour le bétail. Désolé les amis, c'est comme ça.

L'ancien footballeur poursuit en ajoutant que la nation est actuellement divisée politiquement. Il a également déclaré que le pays était également divisé sur le COVID-19. Que ce soit pour se faire vacciner ou non et malheureusement, nous avons des joueurs qui ne pensent qu'à eux-mêmes. Je suis extrêmement déçu des actions d'Aaron Rodgers.

Aaron Rodgers a précédemment déclaré qu'il était immunisé

Comme indiqué précédemment, Aaron Rodgers a été testé positif au COVID-19. Les Packers de Green Bay ont confirmé que Rodgers avait été diagnostiqué avec le virus. Il ne joue pas ce dimanche 7 novembre contre les Chiefs de Kansas City. Le quart-arrière avait précédemment déclaré plus tôt dans la saison de football 2021 qu'il avait été immunisé.

Aaron Rodgers a partagé sur Le spectacle de Pat McAfee qu'il n'était pas trompeur en ce qui concerne son commentaire immunisé. Je me rends compte que je suis dans le collimateur de la foule éveillée en ce moment. Donc, avant que mon dernier clou ne soit mis dans mon cercueil de culture d'annulation, je pense que j'aimerais remettre les pendules à l'heure sur tant de mensonges flagrants qui circulent à mon sujet.

Aaron Rodgers explique qu'il n'a pas menti lors de la conférence de presse initiale. Pendant ce temps, c'était une chasse aux sorcières qui se déroulait dans toute la ligue. Où tout le monde dans les médias était tellement préoccupé par qui a été vacciné.

Aaron Rodgers note que son plan était de simplement dire qu'il a été immunisé pour éviter tout examen. Ce n'était pas une sorte de ruse ou de mensonge, c'était la vérité. Écoutez, je ne suis pas une sorte d'anti-vax, plat terreur. Je suis quelqu'un qui a un esprit critique. Vous me connaissez. Je marche au rythme de mon propre tambour.

Rodgers ajoute qu'il est allergique à un ingrédient des vaccins à ARNm. L'allergie l'a notamment empêché de se faire vacciner avec Moderna et Pfizer.

Aaron Rodgers pourrait-il être suspendu pour ne pas avoir reçu le vaccin COVID-19 ?

Selon NFL.com , l'organisation de football professionnel mène actuellement des entretiens avec le personnel de Green Bay Packers pour révéler la conformité de l'équipe aux protocoles COVID-19 suite au récent diagnostic d'Aaron Rodgers. Rodgers et l'équipe pourraient être passibles d'amendes pour violation du protocole.

Choix De L'Éditeur